association L'éphémère

21 mars 2011

Une vie réduite à soi n'est pas une vie.
Elle est une amputation de la vie. Et elle ne conduit qu'aux gouffres de la solitude et du sentiment de l'échec.
En ne s'occupant que de soi, en cédant à la règle de ce temps qui veut qu'on agisse d'abord pour soi, nous nous imaginons œuvrer en notre faveur.
Nous croyons entasser nos biens. Mais nous les jetons dans un gouffre.
C'est l'homme qui s'ouvre aux autres qui enrichit sa vie.
Car la richesse d'une vie est faite d'enthousiasme et de joie.
Et ils ne viennent que du dépassement de soi. Celui qui ne cherche qu'à posséder pour soi vit dans un désert : il s'enterre sous les biens.
Celui qui va vers les autres, qui vit avec les autres, marche dans l'oasis.

martin gray



21/03/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 490 autres membres