association L'éphémère

8 mars 2011

Ce qui se passera de l'autre côté quand tout pour moi aura basculé dans l'éternité, je ne le sais pas.
Je crois, je crois seulement qu'un amour m'attend.

Je sais pourtant qu'alors il me faudra faire, pauvre et sans poids, le bilan de moi.
Mais ne pensez pas que je désespère.
Je crois, je crois tellement qu'un amour m'attend !

Ne me parlez pas des gloires et louanges des bienheureux.
Et ne me dites rien non plus des anges.
Tout ce que Je peux, c'est croire, croire obstinément qu'un amour m'attend.
Maintenant mon heure est si proche et que dire ?
Oh ! mais sourire.
Ce que j'ai cru, je le croirai plus fort au pas de la mort.
C'est vers un amour que je marche en m'en allant ;
c'est dans un amour que je descends doucement.

Si je meurs, ne pleurez pas ; c'est un amour qui m'attend.
Si j'ai peur, et pourquoi pas ?, rappelez-moi simplement qu'un amour, un amour m'attend.

Il va m'ouvrir tout entière à sa joie, à sa lumière.
oui, Père, je viens à Toi dans le vent dont on ne sait ni d'où il vient ni où il va vers ton amour, ton amour qui m'attend.

Mère Alice Aimée.



08/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 490 autres membres